Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Divers champignons opportunistes

Par Sanjay G. Revankar, MD, Wayne State University School of Medicine ; Jack D. Sobel, MD, Wayne State University School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

De nombreuses levures et moisissures peuvent être responsables d'infections opportunistes, mettant parfois en jeu le pronostic vital chez le patient immunodéprimé. Ces infections touchent rarement la personne immunocompétente. Les levures ont tendance à provoquer une fongémie ainsi qu'une atteinte focale de la peau et d'autres parties du corps.

Blastoschizomyces capitatus et Trichosporon sp (notamment T. ovoides, T. inkin, T. asahii, T. mucoides, T. asteroides, et T. cutaneum) touchent les patients neutropéniques en particulier. Parmi les Trichosporon, T. asahii est la cause la plus courante de la maladie disséminée. Le nom de T. beigelii, à présent obsolète, a été autrefois utilisé pour tout ou partie de ces Trichosporon sp.

La fongémie à Malassezia furfur affecte habituellement les nourrissons et les adultes affaiblis recevant des perfusions d'hyperalimentation IV contenant des lipides.

Penicillium marneffei a été reconnu comme un champignon opportuniste dans le Sud-Est asiatique dans le SIDA et des cas ont été diagnostiqués aux USA. Les lésions cutanées dues à P. marneffei peuvent ressembler à des molluscum contagiosum.

Tout particulièrement, chez le patient neutropénique, des moisissures variées dont les espèces Fusarium et Scedosporium, les deux devenant plus fréquentes, peuvent entraîner des lésions focales vasculaires évoquant une aspergillose invasive. Fusarium, en particulier, peut se développer dans des hémocultures de routine de patients qui ont une infection disséminée.

Le diagnostic spécifique qui nécessite une culture et l'identification des espèces en cause est crucial parce que tous ces micro-organismes ne répondent au même médicament antifongique. Par exemple, Scedosporium sp, est habituellement résistant à l'amphotéricine B. Des traitements antimycosiques optimaux restent à définir pour chaque membre de ce groupe de champignons opportunistes.