Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Vaccin contre le COVID-19

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale juin 2021| Dernière modification du contenu juin 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle

Aux États-Unis, le vaccin Pfizer-BioNTech a été autorisé pour une utilisation chez les personnes âgées de 16 ans et plus par la FDA (Food and Drug Administration [Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux]). Le vaccin Pfizer-BioNTech a également reçu une autorisation d’urgence (Emergency Use Authorization, EUA) de la part de la FDA pour les enfants âgés de 12 à 15 ans. Deux autres vaccins, Moderna et Janssen (également connu sous le nom de vaccin Johnson & Johnson), ont reçu une autorisation de mise sur le marché pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Au cours des essais cliniques, les 3 vaccins ont tous permis de prévenir toutes les complications graves du COVID-19, y compris les hospitalisations et les décès. Dans le cadre d’un essai clinique, le vaccin Pfizer-BioNTech a permis de prévenir le COVID-19 chez 95 % des personnes après l’administration de 2 doses à 3 semaines d’intervalle. Dans le cadre d’un essai distinct, le vaccin Moderna a permis de prévenir le COVID-19 chez 94,1 % des personnes. Le vaccin Janssen a permis de prévenir le COVID-19 chez environ 67 % des personnes en tout et a permis de prévenir les formes graves/critiques du COVID-19 chez 85 % des personnes après l’administration d’une dose. Il est important de noter que ces essais ne peuvent pas être comparés directement, car ils ont été réalisés sur différents groupes de personnes à différents stades de la pandémie. On ignore actuellement la durée de la protection fournie par les vaccins. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli, y compris celles qui prennent des médicaments immunosuppresseurs, pourraient présenter une réponse moins forte au vaccin. Bien que ces vaccins réduisent la probabilité et la gravité de l’infection, on ne sait actuellement pas dans quelle mesure les vaccins empêchent la propagation du virus responsable du COVID-19. Ainsi, les personnes qui ont été vaccinées doivent tout de même respecter les mêmes mesures de prévention générales que celles recommandées pour les personnes non vaccinées de la même région, notamment le port du masque, la distanciation sociale et le lavage fréquent des mains.

Administration du vaccin contre le COVID-19

Le vaccin Pfizer-BioNTech a reçu l’autorisation de la FDA le 23 août 2021 pour une utilisation chez les personnes âgées de 16 ans et plus. Il est administré sous forme d’une série de 2 injections à 3 semaines d’intervalle.

Le vaccin Pfizer-BioNTech a reçu une EUA le 11 décembre 2020 pour une utilisation chez les personnes âgées de 12 à 15 ans et est administré sous forme d’une série de 2 injections à 3 semaines d’intervalle.

Le vaccin Moderna a reçu une EUA le 18 décembre 2020 pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus, et il nécessite également 2 injections, mais à 4 semaines d’intervalle.

Le vaccin Janssen (également connu sous le nom de vaccin Johnson & Johnson) a reçu une EUA le 27 février 2021 pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus, et il ne nécessite qu’une seule injection.

Les vaccins contre le COVID-19 Pfizer-BioNTech et Moderna ne sont pas interchangeables. Il convient de recevoir deux doses du même vaccin.

Une troisième dose du vaccin Pfizer-BioNTech ou Moderna a reçu une EUA le 12 août 2021 et est recommandée pour les personnes dont le système immunitaire est modérément à sévèrement affaibli ou altéré. Cette troisième dose doit être administrée au moins 28 jours après la deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech ou Moderna. Les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna ne sont pas interchangeables. Les personnes doivent recevoir les trois doses du même vaccin.

Effets secondaires du vaccin contre le COVID-19

Les trois vaccins contre le COVID-19 ont des effets secondaires similaires :

  • Douleur, gonflement et rougeur au site d’injection

  • Fatigue

  • Maux de tête

  • Douleurs musculaires et articulaires

  • Fièvre et frissons

  • Nausées

  • Sensation de malaise

  • Gonflement des ganglions lymphatiques

Les effets secondaires durent généralement plusieurs jours. Pour les vaccins contre le COVID-19 Pfizer-BioNTech et Moderna, les effets secondaires sont plus fréquents après la deuxième dose qu’après la première dose.

Il existe un faible risque de réaction allergique sévère. Elle survient généralement dans un délai de quelques minutes à 1 heure après avoir reçu une dose du vaccin, et elle nécessite un traitement d’urgence (appelez une ambulance ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche). Les personnes ayant présenté des réactions allergiques sévères à d’autres vaccins ou à des médicaments injectables doivent discuter du risque de réaction allergique avec leur médecin et doivent rester en observation après avoir reçu le vaccin. Les signes d’une réaction allergique sévère comprennent

  • Difficultés à respirer

  • Gonflement du visage et de la gorge

  • Rythme cardiaque rapide

  • Éruption cutanée sévère sur tout le corps

  • Étourdissements et faiblesse

Le vaccin Pfizer-BioNTech et le vaccin Moderna ne doivent pas être administrés aux personnes qui ont présenté une réaction allergique sévère à une dose précédente de ce vaccin ou à l’un des composants de ce vaccin (notamment le polyéthylène glycol [PEG]). Le vaccin Janssen ne doit pas être administré aux personnes ayant des antécédents de réaction allergique sévère à l’un de ses ingrédients.

Dans de très rares cas, certaines personnes (principalement des femmes) développent un problème inhabituel de coagulation sanguine excessive (thrombose) et de faible taux de plaquettes (thrombocytopénie Présentation de la thrombocytopénie La thrombocytopénie est caractérisée par un faible nombre de plaquettes (thrombocytes) dans le sang, ce qui augmente le risque de saignement. Une thrombocytopénie se produit lorsque la moelle... en apprendre davantage Présentation de la thrombocytopénie ) après la vaccination. Dans cette affection, appelée thrombocytopénie thrombotique induite par le vaccin, des caillots de sang se développent dans des endroits inhabituels et critiques, comme dans des vaisseaux sanguins du cerveau ou de l’abdomen.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) indiquent que les femmes qui doivent passer une mammographie et qui ont récemment été vaccinées contre le COVID-19 doivent demander à leur médecin combien de temps elles doivent attendre après la vaccination pour passer leur mammographie, car des réactions temporaires au vaccin peuvent fausser les résultats de la mammographie. Certains spécialistes recommandent de faire la mammographie avant d’être vaccinée ou d’attendre 4 à 6 semaines après le vaccin.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Testez vos connaissances
Verrues génitales - Infection à VPH
Quel pourcentage de femmes aux États-Unis a été infecté par le virus du papillome humain (VPH) au moins une fois avant l’âge de 50 ans ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE