Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Présentation des infections chez le nouveau-né

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale nov. 2018| Dernière modification du contenu nov. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les infections surviennent à tout âge, mais elles sont très préoccupantes chez les nouveau-nés, en particulier chez les prématurés, car leur système immunitaire est sous-développé et ils sont donc plus sensibles à l’infection. Bien que certains anticorps protecteurs soient transmis de la mère au fœtus via le placenta (organe qui alimente le fœtus), le taux d’anticorps dans le sang du fœtus peut ne pas être suffisamment élevé pour combattre une infection.

Le fœtus et le nouveau-né peuvent contracter une infection des manières suivantes :

  • Dans l’utérus

  • Au cours de l’accouchement

  • Après la naissance

Infection contractée dans l’utérus (infection in utero)

Une infection chez le fœtus, qui peut se produire à tout moment avant la naissance, est secondaire à une infection chez la mère. Parfois, les médecins et la mère savent qu’elle a une infection, mais parfois ils ne le savent pas. L’infection de la mère est transmise au fœtus via le placenta.

Infections fréquentes transmises via le placenta : rubéole, toxoplasmose, infection par le cytomégalovirus et syphilis. L’infection par le VIH et l’infection par le virus de l’hépatite B peuvent également parfois être transmises via le placenta. Il existe également de nombreuses infections plus rares qui peuvent infecter le fœtus avant la naissance.

Les problèmes pour le fœtus dépendent du micro-organisme responsable de l’infection et si l’infection de la mère est apparue pendant la grossesse. Les problèmes comprennent : fausse couche, croissance lente dans l’utérus, naissance prématurée, mort in utero et malformations congénitales. Une infection peut ou non provoquer des symptômes chez la mère.

Infection contractée au cours de la naissance (infection intrapartum)

Une infection peut être contractée au cours de la naissance si le bébé passe par un canal utérin infecté ou si une infection remonte du vagin si l’accouchement est retardé après la rupture de la poche des eaux.

Infections pouvant survenir au cours de la naissance : infection par le VIH, infections par le virus herpès simplex, infection par le virus de l’hépatite B, infections streptococciques, infections à E. coli, listériose, infections gonococciques et à chlamydia. Parfois, ces infections peuvent également être transmises via le placenta.

Infection contractée après la naissance (infection du post-partum)

Une infection contractée après la naissance survient lorsque le nouveau-né est en contact étroit avec la mère infectée directement ou par l’intermédiaire de l’allaitement. Une infection contractée après la naissance peut également survenir si le nouveau-né infecté est en contact avec des professionnels de la santé, des membres de la famille ou des visiteurs infectés à l’hôpital ou à domicile.

Types d’infection chez le nouveau-né

Chez le nouveau-né, les infections sont généralement provoquées par des bactéries ou des virus et, moins couramment, par des champignons ou des parasites. Les bactéries comprennent : streptocoques du groupe B, Escherichia coli (E. coli), Listeria monocytogenes, gonocoques et chlamydiées. Les virus comprennent : virus de l’herpès simplex (VHS), virus de l’immunodéficience humaine (VIH), cytomégalovirus (CMV) et virus de l’hépatite B (VHB).

Certaines infections pouvant affecter des personnes de tous les âges sont à l’origine de problèmes particuliers lorsqu’elles se produisent chez un fœtus ou un nouveau-né. Certaines infections plus graves chez le nouveau-né :

Voir Candidose (infection par des levures) pour une infection provoquée par le champignon Candida.

Diagnostic

  • Un examen médical du médecin

  • Divers examens

Les médecins suspectent une infection en se basant sur les symptômes du nouveau-né ou les anomalies (comme des malformations congénitales) et sur les résultats d’un examen clinique.

Les médecins réalisent aussi des analyses de sang et analysent des échantillons de sang, de liquide céphalorachidien, d’urine, de salive ou de tissus du nouveau-né pour identifier le micro-organisme à l’origine de l’infection. La mère peut également être testée.

Traitement

  • Antibiotiques ou antiviraux

Ces infections sont traitées selon le micro-organisme responsable de l’infection.

Certaines infections bactériennes peuvent être traitées avec des antibiotiques.

Certaines infections virales peuvent être traitées avec des médicaments antiviraux.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Vidéo
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé...
Modèles 3D
Tout afficher
Cyphose
Modèle 3D
Cyphose

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE