Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Comment effectuer une intubation orotrachéale sous vidéo-laryngoscopie

Par

Bradley Chappell

, DO. MHA, Harbor-UCLA Medical Center

Examen médical janv. 2020
Voir l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Les tubes endotrachéaux sont des tubes flexibles avec une connexion standard pour fixer une source d'oxygène à l'extrémité proximale et une extrémité biseautée et un ballonnet gonflable à l'extrémité distale. Sous visualisation, en utilisant soit la laryngoscopie directe, soit l'un des différents types de vidéo-laryngoscopie, la sonde endotrachéale est insérée dans la bouche et dirigée dans la trachée (intubation orotrachéale). Moins souvent, la sonde endotrachéale est insérée par le nez (intubation nasotrachéale).

Les sondes endotrachéales sont la méthode définitive de prise en charge des voies respiratoires supérieures chez la plupart des patients souffrant d'apnée ou d'insuffisance ventilatoire sévère.

L'intubation orotrachéale par vidéo-laryngoscopie est une méthode utile d'intubation endotrachéale car elle permet une meilleure visualisation de la glotte que la laryngoscopie directe.

Indications

  • Hypoxie ou hypoventilation nécessitant une ventilation assistée pour maintenir l'oxygénation et la ventilation

  • Apnée ou arrêt respiratoire imminent (traitement d'urgence initial)

  • Anesthésie programmée (cas sélectionnés)

  • Besoin d'une ventilation mécanique prolongée

  • Situations où la ventilation par ballon masque est difficile ou impossible (p. ex., en cas de déformation faciale sévère, de barbe épaisse ou d'autres facteurs qui perturbent l'étanchéité du masque facial) ou d'obstruction des voies respiratoires supérieures due aux tissus mous

  • Nécessité de prévenir l'inhalation (p. ex., chez les patients obnubilés ou comateux) ou en cas d'inhalation répétée des voies respiratoires

Contre-indications

Contre-indications absolues

  • Il n'y a pas de contre-indication médicale à l'assistance ventilatoire; cependant, une contre-indication légale (ordre de ne pas réanimer ou directive anticipée spécifique) peut être en vigueur

  • Restriction de l'ouverture de la bouche qui bloque l'insertion de la sonde (une intubation nasotrachéale ou une voie respiratoire chirurgicale serait indiquée dans ce cas)

  • Obstruction infranchissable des voies respiratoires supérieures (des voies respiratoires chirurgicales seraient indiquées dans ce cas)

Contre-indications relatives

Complications

Les complications comprennent les suivantes

  • Traumatisme des tissus mous dentaires ou oropharyngés lors de l'insertion de la sonde

  • Vomissements et aspiration pendant l'insertion du tube

  • Mauvais positionnement de la sonde (c'est-à-dire, intubation œsophagienne)

  • Hypoxie pendant la tentative d'intubation

Equipement

Considérations supplémentaires

Anatomie importante

  • L'alignement correct du conduit auditif externe avec la fourchette sternale doit aligner l'axe des voies respiratoires pour fournir une vue optimale des voies respiratoires.

  • Le degré de surélévation de la tête qui aligne le mieux l'oreille et la fourchette sternale est variable (p. ex., nul chez les enfants du fait de leurs occiputs relativement larges, un degré important dans le cas des patients obèses).

Positionnement

  • La tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position) est la position optimale pour l'insertion de la sonde endotrachéale; cependant, si le cou ne peut pas être positionné de cette façon, la caméra du laryngoscope permet souvent une visualisation adéquate.

Installation du patient tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position): la position de reniflement, seulement en l'absence de lésion de la colonne cervicale

Positionnement de la tête et du cou pour dégager les voies respiratoires; tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position)

A: la tête est à plat sur la civière; les voies respiratoires sont resserrées. B: l'oreille et la fourchette sternale sont alignées, avec la face parallèle au plafond (tête surélevée en hyperextension [« Sniffing » position]), ouvrant les voies respiratoires. Adapté d'après Levitan RM, Kinkle WC: The Airway Cam Pocket Guide to Intubation, ed. 2. Wayne (PA), Airway Cam Technologies, 2007.

Positionnement de la tête et du cou pour dégager les voies respiratoires

Si une lésion du rachis cervical est possible:

Description étape par étape de la procédure

Comment effectuer une intubation orotrachéale sous vidéo-laryngoscopie
VIDÉO

Le contrôle manuel des voies respiratoires, la ventilation et la pré-oxygénation sont toujours indiqués avant de tenter une intubation trachéale. Une fois l'intubation décidée, faire ce qui suit:

Soins ultérieurs

  • Obtenir une rx thorax pour vérifier le positionnement correct de la sonde endotrachéale.

Avertissements et erreurs fréquentes

  • Il est impératif d'utiliser le mandrin rigide approprié conçu pour la courbure d'un vidéo-laryngoscope spécifique afin qu'il suive la courbure de la lame. L'utilisation de mandrin s malléables traditionnels peut entraîner un échec de la tentative d'intubation, en particulier des voies respiratoires antérieures.

  • Lorsque vous retirez le mandrin, tenez fermement la sonde endotrachéale pendant qu'un assistant la tire, en tournant la poignée du mandrin caudalement vers le thorax, sans tirer droit vers le haut, pour faciliter le retrait du mandrin et minimiser le risque de déloger la sonde endotrachéale.

  • Tous les ballonnets, adultes ou pédiatriques, ne doivent être gonflés que dans la mesure nécessaire pour empêcher tout mouvement; une hyperinflation entraîne une nécrose.

Trucs et astuces

  • En cas de voies respiratoires difficiles, l'utilisation des techniques d'intubation traditionnelles, telles que repousser la langue vers la gauche et appliquer une légère élévation vers le haut et vers l'extérieur, peut améliorer la visibilité.

  • Si un assistant est disponible, lui faire insérer un doigt dans la bouche et tirer la joue latéralement; cela peut améliorer la visibilité en augmentant l'espace d'intubation.

  • Lorsque l'on regarde l'écran vidéo après avoir inséré la sonde endotrachéale dans la bouche, se concentrer sur les cordes vocales. La vue des cordes vocales ne doit être perdue que pendant une brève seconde pendant que le tube passe à travers les cordes.

  • Le vidéo-laryngoscope peut également être utilisé pour placer plus facilement une sonde orogastrique après intubation, en particulier chez les patients présentant une anatomie difficile.

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE