honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Introduction aux troubles rhumatologiques auto-immuns

Par

Alana M. Nevares

, MD, The University of Vermont Medical Center

Dernière révision totale févr. 2020| Dernière modification du contenu févr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les troubles rhumatismaux auto-immuns comprennent divers syndromes tels que

La polyarthrite rhumatoïde et les spondylarthropathies et leurs variantes sont également de nature immunologique. Les déclencheurs et la physiopathologie de ces troubles sont incomplètement compris, mais de nombreux aspects de la pathogénie sont de mieux en mieux compris, permettant le développement de thérapies plus spécifiques.

Les patients qui présentent des maladies auto-immunes rhumatologiques ont un risque augmenté d'athérosclérose.

Les patients qui reçoivent des corticostéroïdes plus un autre médicament immunosuppresseur doivent généralement recevoir une prophylaxie pour les infections opportunistes telles que celles à Pneumocystis jirovecii (voir prévention de la pneumonie à Pneumocystis jirovecii).

Les corticostéroïdes augmentent également le risque d'ostéoporose.

Points clés

  • Les patients qui présentent des maladies auto-immunes rhumatologiques ont un risque augmenté d'athérosclérose.

  • Les patients qui reçoivent des doses modérées de corticostéroïdes plus un autre médicament immunosuppresseur doivent généralement recevoir une prophylaxie pour les infections opportunistes telles que celles à Pneumocystis jirovecii.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE