Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale des spondylarthropathies séronégatives

(Spondylarthrites séronégatives)

Par

Apostolos Kontzias

, MD, Stony Brook University School of Medicine

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les spondylarthropathies séronégatives (seronegative spondyloarthritides) partagent certaines caractéristiques cliniques (p. ex., inflammatoires, douleur lombaire, uvéite, symptômes gastro-intestinaux, éruptions cutanées). Certaines sont fortement associées à l'allèle HLA (human leukocyte antigen)-B27. Les ressemblances cliniques et génétiques suggèrent qu'elles partagent également des causes ou des mécanismes physiopathologiques similaires. Le facteur rhumatoïde est habituellement négatif dans les spondylarthropathies (et sont donc appelées spondylarthropathies séronégatives). Elles comprennent la spondylarthrite ankylosante, les arthrites réactionnelles, le rhumatisme psoriasique, et d'autres affections.

Une spondylarthropathie peut se développer en association avec les troubles gastro-intestinaux (parfois appelée arthrite entéropathique) telle qu'une maladie intestinale inflammatoire, un bypass intestinal ou une maladie de Whipple.

La spondylarthropathie, à début juvénile, est une spondylarthropathie asymétrique, principalement des membres inférieurs, qui débute le plus souvent chez le garçon âgé de 7 à 16 ans.

Une spondylarthropathie peut également survenir chez des patients qui ne présentent pas les caractéristiques d'autres spondylarthropathies spécifiques (spondylarthropathie indifférenciée). Le traitement de l'arthrite de ces autres spondylarthropathies est similaire à celui de l'arthrite réactive.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE