Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Anémie du nouveau-né

Par

Andrew W. Walter

, MS, MD, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

L’anémie se définit comme une diminution du nombre des globules rouges dans le sang.

  • Elle peut survenir si le taux de destruction des globules rouges est trop rapide, en cas de perte de sang excessive ou si la moelle osseuse produit des globules rouges en quantité insuffisante.

  • Si la destruction des globules rouges est trop rapide, une anémie peut survenir et le taux de bilirubine (un pigment jaune produit lors de la décomposition normale des globules rouges) augmente. La peau et le blanc des yeux du nouveau-né peuvent donc sembler jaunes (jaunisse).

  • Une perte importante et très rapide de sang peut provoquer une dégradation de l’état du nouveau-né et un état de choc ; il paraît pâle, présente un rythme cardiaque rapide et une tension artérielle basse accompagnée d’une respiration rapide et peu profonde.

  • Si la perte de sang est moins importante ou plus progressive, le nouveau-né peut sembler normal, mais pâle.

  • Le traitement consiste en un apport de liquides par voie intraveineuse suivi d’une transfusion sanguine ou d’un échange de sang par transfusion.

La moelle osseuse contient des cellules spécialisées, qui produisent les cellules sanguines. Normalement la moelle osseuse produit très peu de nouveaux globules rouges entre la naissance et l’âge de 3 ou 4 semaines, ce qui entraîne une baisse progressive du nombre de globules rouges dans le sang (appelée anémie physiologique) pendant les premiers 2 à 3 mois de vie.

Cette baisse du nombre de globules rouges peut être plus importante chez les grands prématurés. On parle alors d’anémie de la prématurité. L’anémie de la prématurité touche principalement les nourrissons dont l’âge gestationnel (temps passé dans l’utérus à partir de la fécondation de l’ovule) est inférieur à 32 semaines, et ceux qui ont passé de nombreux jours à l’hôpital.

Une anémie plus sévère peut survenir lorsque :

  • La destruction des globules rouges est trop rapide (hémolyse).

  • Un volume important de sang est prélevé pour des analyses de sang chez les prématurés.

  • Une perte de sang trop importante survient pendant le travail ou l’accouchement.

  • La moelle osseuse ne produit pas suffisamment de globules rouges.

Certains de ces événements peuvent avoir lieu en même temps.

Dégradation rapide des globules rouges (hémolyse)

Une destruction massive des globules rouges entraîne une anémie accompagnée d’un taux élevé de bilirubine dans le sang (hyperbilirubinémie).

Une destruction rapide des globules rouges par les anticorps contenus dans le sang de la mère peut être provoquée par la maladie hémolytique du nouveau-né.

Les globules rouges peuvent également être rapidement détruits si le nouveau-né souffre d’une maladie héréditaire des globules rouges, telle que la sphérocytose héréditaire, maladie dans laquelle les globules rouges sont petits et sphériques vus sous un microscope.

Un autre exemple de maladie chez certains nourrissons est un déficit en une enzyme des globules rouges appelée glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD). Chez les enfants souffrant de cette maladie, l’exposition de la mère et du fœtus à certains médicaments utilisés pendant la grossesse (comme les colorants à l’aniline, les sulfamides ou d’autres médicaments) peut conduire à une destruction rapide des globules rouges.

L’hémolyse peut également survenir avec les hémoglobinopathies. Les hémoglobinopathies sont des troubles génétiques affectant la structure ou la production de l’hémoglobine. L’hémoglobine est une protéine des globules rouges qui permet aux cellules de transporter l’oxygène depuis les poumons jusqu’à toutes les parties du corps. Exemples d’hémoglobinopathie : alpha-thalassémie et drépanocytose.

Les infections contractées avant la naissance, telles que la toxoplasmose, la rubéole, le cytomégalovirus, le virus herpès simplex ou la syphilis ou les infections bactériennes contractées pendant ou après l’accouchement, peuvent également détruire rapidement les globules rouges.

Perte de sang

Une autre cause d’anémie est la perte de sang. La perte de sang peut se produire de différentes manières chez le nouveau-né. Par exemple, une perte de sang peut survenir lorsqu’une grande quantité de sang est transmise du fœtus à la circulation sanguine de la mère par le placenta (l’organe qui connecte le fœtus à l’utérus et permet de nourrir le fœtus). Une perte de sang peut également survenir lorsqu’une quantité trop importante de sang reste dans le placenta au moment de l’accouchement, notamment si le nouveau-né est maintenu au-dessus de l’abdomen de la mère pendant trop longtemps avant le clampage du cordon.

Les transfusions entre jumeaux, où le sang passe d’un jumeau à l’autre, peuvent être à l’origine d’une anémie chez un des jumeaux et d’un excès de sang (polyglobulie) chez l’autre.

Le placenta peut se détacher de l’utérus avant l’accouchement (décollement placentaire) ou ne pas être rattaché au bon endroit (placenta prævia), ce qui entraîne une perte de sang chez le fœtus.

Une perte de sang peut survenir lors de certaines interventions invasives réalisées pour dépister des anomalies génétiques et chromosomiques. Les interventions invasives sont des procédures qui nécessitent l’insertion d’un instrument dans le corps de la mère. Elles comprennent l’amniocentèse, le prélèvement de villosités choriales et le prélèvement de sang du cordon ombilical.

Parfois, une lésion survenue pendant l’accouchement peut entraîner une perte de sang. Par exemple, une rupture du foie ou de la rate au cours de l’accouchement peut provoquer une hémorragie interne. Plus rarement, une hémorragie peut survenir à l’intérieur du crâne du nouveau-né lorsqu’une ventouse ou des forceps sont utilisés pendant l’accouchement.

Une perte de sang peut également survenir chez les nouveau-nés présentant une carence en vitamine K. La vitamine K favorise la coagulation et permet de contrôler les saignements. La carence en vitamine K peut causer une maladie hémorragique chez le nouveau-né, caractérisée par une tendance à saigner. Il est normal que le taux de vitamine K soit bas à la naissance. Pour prévenir les saignements, les nouveau-nés reçoivent généralement une injection de vitamine K à la naissance.

Réduction de la production des globules rouges

Avant la naissance, la moelle osseuse du fœtus peut ne pas produire suffisamment de nouveaux globules rouges. Bien qu’elle soit rare, cette malformation peut entraîner une anémie sévère. Cela se produit par exemple chez les enfants atteints de maladies génétiques rares telles que l’anémie de Fanconi et la maladie de Diamond-Blackfan.

Après la naissance, certaines infections (telles qu’une infection par le cytomégalovirus, la syphilis et le virus de l’immunodéficience humaine [VIH]) peuvent également empêcher une production suffisante de globules rouges dans la moelle osseuse. Les nouveau-nés peuvent également manquer de certains nutriments, tels que le fer, les folates (acide folique) et la vitamine E, ce qui empêche la moelle osseuse de produire des globules rouges et entraîne donc une anémie.

Symptômes

La plupart des enfants souffrant d’une anémie légère ou modérée ne présentent pas de symptômes. Une anémie modérée peut entraîner une apathie (léthargie) ou une mauvaise alimentation.

Complications de l’anémie chez le nouveau-né

Une perte importante et très rapide de sang pendant le travail ou l’accouchement peut provoquer un état de choc chez le nouveau-né qui paraît pâle, présente un rythme cardiaque rapide et une tension artérielle basse accompagnée d’une respiration rapide et peu profonde.

Si l’anémie est la conséquence d’une destruction rapide des globules rouges, la production de bilirubine augmente aussi, entraînant l’éventuelle coloration jaune de la peau et des blancs des yeux du nouveau-né (jaunisse).

Diagnostic

  • Avant la naissance, échographie prénatale

  • Après la naissance, symptômes et analyses de sang

Avant la naissance, les médecins peuvent parfois détecter certains signes d’une anémie chez le fœtus lors d’une échographie prénatale.

Après la naissance, le diagnostic d’anémie repose sur les symptômes. Il est confirmé grâce à l’analyse d’un échantillon de sang du nouveau-né.

Traitement

  • En cas d’anémie causée par une perte de sang rapide, liquides par voie intraveineuse et transfusion sanguine

  • En cas d’anémie causée par une maladie hémolytique, le traitement varie

  • Parfois, supplémentation en fer

La plupart des prématurés en bonne santé souffrent d’une anémie légère et ne nécessitent pas de traitement.

Les nouveau-nés ayant perdu rapidement une grande quantité de sang, par exemple pendant le travail et l’accouchement, sont traités par un apport de liquides par voie intraveineuse suivi d’une transfusion sanguine.

Une anémie très sévère due à une maladie hémolytique peut également nécessiter une transfusion sanguine, mais l’anémie est plus souvent traitée par un échange de sang par transfusion qui permet de réduire le taux de bilirubine et d’augmenter le nombre de globules rouges. Lors d’un échange de sang par transfusion, un petit volume du sang du nouveau-né est retiré progressivement et remplacé par un volume équivalent de sang frais provenant d’un donneur.

Les nouveau-nés qui présentent une jaunisse peuvent être traités par photothérapie, ce qui permet de réduire le taux de bilirubine.

Certains nourrissons reçoivent une supplémentation en fer afin que le nombre de globules rouges augmente plus rapidement.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Vidéo
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé...
Modèles 3D
Tout afficher
La mucoviscidose : épaississement du mucus
Modèle 3D
La mucoviscidose : épaississement du mucus

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE