Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Diverticulose du côlon

Par

Joel A. Baum

, MD, Icahn School of Medicine at Mount Sinai;


Rafael Antonio Ching Companioni

, MD, Icahn School of Medicine, Elmhurst Hospital Center

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Une diverticulose est caractérisée par la présence d’un ou plusieurs sacs en forme de ballon (diverticules), situés en général dans le gros intestin (côlon).

  • Le développement des diverticules serait provoqué par des spasmes de la couche musculaire de l’intestin.

  • En général, les diverticules ne provoquent aucun symptôme, mais il arrive qu’ils soient enflammés ou qu’ils saignent, ce qui conduit à la présence de sang dans les selles ou à un saignement rectal.

  • D’ordinaire, le diagnostic est confirmé par coloscopie, lavement baryté du côlon, tomodensitométrie (TDM), ou par endoscopie par vidéo capsule.

  • On préconise un régime riche en fibres et des laxatifs de lest, mais parfois la présence de saignements nécessite une coloscopie, voire une intervention chirurgicale.

Qu’est-ce que la diverticulose ?

Dans la diverticulose, de nombreux sacs (diverticules) se développent dans le gros intestin, le plus souvent dans le dernier segment (côlon sigmoïde). La plupart des diverticules ont un diamètre variable, de 0,25 centimètre à plus de 2,5 centimètres. Pour des raisons qui ne sont pas claires, certains diverticules deviennent très volumineux, jusqu’à 15 centimètres de diamètre environ. On les appelle diverticules géants.

Qu’est-ce que la diverticulose ?

Les diverticules du côlon résultent du développement d’un défaut dans la couche médiane épaisse et musculaire de l’intestin. Les couches internes fines de l’intestin font saillie vers l’extérieur à travers le défaut et créent un petit sac. Les diverticules ne sont généralement pas problématiques, mais il leur arrive parfois d’être enflammés ou de saigner.

Les diverticules peuvent se développer partout dans le gros intestin, mais se forment le plus souvent dans le sigmoïde, dernière partie du gros intestin avant le rectum. Les diverticules ont un diamètre variable, de 0,25 centimètre à plus de 2,5 centimètres. Ils sont plutôt rares avant l’âge de 40 ans, mais deviennent plus fréquents dans les années qui suivent. La plupart des personnes âgées de plus de 80 ans ont de nombreux diverticules. Les diverticules géants, qui sont rares, ont un diamètre de plus de 4 centimètres. Une personne peut ne présenter qu’un seul diverticule géant.

Causes

Le développement des diverticules serait provoqué par des spasmes de la couche musculaire de l’intestin. La cause de ces contractions n’est pas connue, mais elles pourraient être associées à un régime pauvre en fibres ou riche en viande rouge. La pression exercée par les spasmes sur la paroi intestinale génère une distension de la paroi au niveau d’un point de moindre résistance, en général le point d’entrée d’une artère, dans la couche musculaire du gros intestin. Une augmentation de l’épaisseur de la couche musculaire du côlon sigmoïde est fréquemment observée en cas de diverticulose.

La cause des diverticules géants est inconnue.

Symptômes

Les diverticules ne présentent aucun danger particulier. De fait, la plupart des personnes qui présentent une diverticulose sont asymptomatiques. Cependant, la diverticulose peut parfois provoquer des crampes douloureuses inexpliquées ou des troubles de l’exonération.

Complications de la diverticulose

Les complications de la diverticulose sont plus fréquentes chez les personnes qui fument, sont obèses, ont un régime alimentaire pauvre en fibres, ou prennent des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Les complications les plus fréquentes sont

La diverticulite est l’inflammation et/ou l’infection d’un diverticule, qui se traduit par une douleur abdominale et peut provoquer une accumulation de pus (abcès) autour du diverticule enflammé. Si un trou (perforation) se forme dans le diverticule, du liquide et des bactéries peuvent passer dans l’abdomen et entraîner une affection très grave appelée péritonite.

Un diverticule peut saigner dans l’intestin. Le saignement est indolore, mais il peut être abondant et le sang s’écoule alors par le rectum. (voir Saignement gastro-intestinal). La plupart des épisodes de saignement s’arrêtent spontanément. Toutefois, chez certaines personnes, les médecins doivent effectuer une endoscopie ou une intervention chirurgicale pour arrêter le saignement. Le saignement peut être suffisamment grave pour nécessiter une transfusion sanguine.

Diagnostic

  • Coloscopie, endoscopie par vidéo capsule, ou tomodensitométrie (TDM)

Une diverticulose est suspectée en cas de symptômes comme des crampes douloureuses inexpliquées, des troubles de l’exonération ou en cas d’hémorragie rectale indolore, en particulier chez les personnes âgées.

Le diagnostic de diverticulose est généralement confirmé par un examen du gros intestin à l’aide d’une sonde d’observation souple (coloscopie) ou parfois par une tomodensitométrie (TDM) abdominale. Si la personne souffre de douleurs abdominales sévères, les médecins préfèrent généralement utiliser la TDM pour ne pas rompre l’intestin enflammé.

Si du sang est présent dans les selles, la coloscopie constitue en général le meilleur moyen pour déterminer l’origine des troubles. Cependant, chez les personnes qui saignent abondamment, une angiographie par TDM ou une scintigraphie réalisée après une injection intraveineuse de globules rouges radioactifs peuvent être nécessaires pour déterminer l’origine du saignement.

Traitement

  • Modifications de l’alimentation

  • Traitement des saignements

Un régime riche en fibres (à base de légumes, de fruits et de céréales complètes) et l’absorption de grandes quantités de liquide sont les meilleurs moyens d’atteindre l’objectif du traitement de la diverticulose chez les personnes qui présentent des symptômes, qui est généralement de réduire les spasmes intestinaux. L’augmentation du volume du bol fécal réduit les spasmes et diminue ainsi la pression sur les parois du gros intestin. Si un régime riche en fibres ne suffit pas, l’alimentation peut être supplémentée quotidiennement avec du son de blé qui ne se dissout pas dans l’eau et ne peut pas être digéré par l’organisme ou avec un agent qui augmente le volume des selles, comme le psyllium ou la méthylcellulose.

La plupart des saignements s’arrêtent sans traitement, mais dans le cas contraire, les médecins pratiquent souvent une coloscopie pour localiser et coaguler la zone hémorragique au moyen d’agrafes, d’un cautère ou au laser, ou par l’injection d’un médicament. Sinon, les médecins peuvent procéder à une angiographie pour arrêter les saignements. Au cours de cette procédure, les médecins passent un cathéter dans l’artère conduisant au diverticule qui saigne, puis injectent du matériel (un processus appelé embolisation) ou de la vasopressine pour réduire le flux sanguin jusqu’au diverticule lésé. Dans de rares cas, si l’hémorragie récidive fréquemment ou si l’origine du saignement ne peut pas être déterminée, les médecins peuvent pratiquer une résection chirurgicale partielle ou totale du gros intestin (procédure appelée colectomie).

Le diverticule géant peut avoir besoin d’être opéré du fait du risque d’infection et de perforation.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation de l’appareil digestif
Vidéo
Présentation de l’appareil digestif
Modèles 3D
Tout afficher
Intestin grêle : coupe, épaisseur totale
Modèle 3D
Intestin grêle : coupe, épaisseur totale

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE