Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale de la rate

Par

Harry S. Jacob

, MD, DHC, University of Minnesota Medical School

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Par sa structure et sa fonction, la rate comprend essentiellement 2 organes: la pulpe blanche, composée de manchons lymphatiques périartériels et de centres germinatifs, est un organe lymphoïde. La pulpe rouge, qui est formée d'espaces vasculaires (cordons et sinus) bordés de macrophages et de granulocytes, est un organe à fonction phagocytaire.

La pulpe blanche est un site de production et de maturation des lymphocytes B et lymphocytes T. Les lymphocytes de la rate produisent des Ac humoraux protecteurs; dans certaines maladies auto-immunes (p. ex., thrombopénie immunitaire, anémies hémolytiques auto-immunes à Coombs positif), des auto-Ac dirigés contre les éléments figurés du sang circulant, peuvent également être synthétisés.

La pulpe rouge élimine les bactéries recouvertes d'anticorps, les globules rouges sénescents ou défectueux, et les cellules sanguines recouvertes d'Ac (comme cela peut être observé dans les cytopénies immunitaires telles que la thrombopénie immunitaire, les anémies hémolytiques à Coombs positif, et certaines neutropénies). La pulpe rouge a également un rôle de réservoir pour les éléments sanguins, en particulier les globules blancs et les plaquettes.

Chez certains animaux, la rate peut se contracter en cas d'anémie sévère et des globules rouges sont «autotransfusés»; on ignore si cette "autotransfusion" a lieu chez l'homme. La rate a pour fonction de détecter et d'éliminer les inclusions contenues dans les globules rouges telles que les corps d'Heinz (précipités de globine insoluble) ou les corps de Howell-Jolly (fragments nucléaires), les noyaux entiers et les globules rouges malformés; ainsi, après une splénectomie ou en cas d'hyposplénie fonctionnelle, des globules rouges qui portent ces inclusions et des acanthocytes (un type de globules rouges malformés) apparaissent dans la circulation périphérique. Une hématopoïèse extramédullaire peut se produire si une lésion de la moelle osseuse (p. ex., par fibrose ou métastases tumorales) permet aux cellules souches hématopoïétiques de circuler et de repeupler la rate adulte (voir aussi Myélofibrose primitive et Syndrome myélodysplasique).

Asplénie

L'asplénie est une perte de la fonction splénique due à

  • Absence congénitale de la rate

  • Ablation chirurgicale de la rate (splénectomie)

  • Absence fonctionnelle de la rate

L'asplénie congénitale est un trouble rare. Les nourrissons atteints de ce trouble ont souvent aussi maladie cardiaque congénitale.

L'asplénie chirurgicale est l'absence physique de la rate. Elle peut se produire chez des patients en bonne santé qui nécessitent une splénectomie après un traumatisme ou chez des patients atteints de maladies immunologiques ou hématologiques nécessitant une splénectomie (p. ex., thrombopénie immunitaire, hypersplénisme, sphérocytose héréditaire).

L'asplénie fonctionnelle est une perte de la fonction splénique due à diverses maladies systémiques. Les causes fréquentes comprennent: la drépanocytose, la maladie cœliaque et l'hépatopathie alcoolique. L'asplénie fonctionnelle peut également survenir du fait d'atteintes vasculaires directes (p. ex., infarctus spléniques, thrombose veineuse splénique).

En raison du rôle important de la rate dans l'immunité humorale ainsi que dans l'élimination des bactéries recouvertes d'anticorps, l'asplénie quelle qu'en soit la cause augmente considérablement le risque d'infection. Les patients aspléniques sont particulièrement sensibles à un sepsis sévère dû à des microrganismes encapsulés, principalement Streptococcus pneumoniae (pneumocoque), mais aussi parfois Haemophilus influenzae type b (Hib) ou Neisseria meningitidis (méningocoque). Les patients sont aussi à risques de babésiose.

En raison du risque de ces infections, la vaccination est importante. Les patients doivent recevoir le vaccin antipneumococcique, le vaccin antiméningococcique et le vaccin Hib. Les patients doivent également recevoir un vaccin antigrippal et d'autres vaccinations fonction de leur situation clinique. Les patients reçoivent également quotidiennement des antibiotiques prophylactiques tels que de la pénicilline ou de l'amoxicilline, en particulier en cas de contacts réguliers avec des enfants. La durée appropriée de l'utilisation prophylactique d'antibiotiques n'est pas claire. Les patients aspléniques qui développent une fièvre doivent recevoir empiriquement des antibiotiques lors de la recherche de la source.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE