Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Gynécomastie

Par

Irvin H. Hirsch

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Examen médical mars 2021
Voir l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La gynécomastie est une hypertrophie du tissu glandulaire mammaire chez l'homme. Il doit être différencié de la pseudo-gynécomastie, qui est une augmentation de la graisse du sein, mais sans augmentation de volume du tissu glandulaire.

Physiopathologie de la gynécomastie

L'augmentation de volume du tissu mammaire de l'homme est normale au cours de la petite enfance et de la puberté (gynécomastie physiologique). L'augmentation de volume est habituellement transitoire, bilatérale, lisse, ferme et distribuée de façon symétrique sous l'aréole; les seins peuvent être sensibles. Une gynécomastie physiologique qui se développe pendant la puberté se résout habituellement en 6 mois à 2 ans. De tels changements peuvent survenir chez les personnes âgées, et peuvent être unilatéraux ou bilatéraux. La majeure partie de l'augmentation de volume est due à la prolifération du stroma plutôt que des canaux de la glande mammaire. Le mécanisme est habituellement une diminution de l'effet des androgènes ou une augmentation de l'effet des œstrogènes (p. ex., diminution de la production d'androgènes, augmentation de la production d'œstrogènes, blocage androgénique, déplacement des œstrogènes de la sex-hormone binding globulin, anomalies des récepteurs aux androgènes).

Pièges à éviter

  • Pendant la petite enfance et la puberté, une augmentation de volume des tissus mammaires situés sous l'aréole bilatérale, symétrique, lisse, ferme, et douloureuse est normale.

Si le bilan ne révèle aucune cause de gynécomastie, elle est considérée comme étant idiopathique. La cause peut ne pas être retrouvée parce que la gynécomastie est physiologique ou parce qu'il n'y a plus aucune preuve de l'événement déclencheur.

Étiologie de la gynécomastie

Chez le nourrisson et les garçons, la cause la plus fréquente est

  • Gynécomastie physiologique

Chez l'homme, les causes les plus fréquentes sont (voir tableau Certaines causes de gynécomastie Certaines causes de gynécomastie Certaines causes de gynécomastie )

Le cancer du sein qui est rare dans le sexe masculin, peut causer des anomalies mammaires unilatérales mais est rarement confondu avec la gynécomastie.

Tableau
Tableau

Bilan dans la gynécomastie

Anamnèse

L'anamnèse de la maladie actuelle doit permettre de clarifier la durée de l'augmentation de volume du sein, si les caractères sexuels secondaires sont complètement développés, les relations entre l'apparition de la gynécomastie et de la puberté et la présence de tous les symptômes génitaux (p. ex., baisse de la libido Libido Le fonctionnement sexuel masculin comporte 4 dimensions: Libido Erection Ejaculation Orgasme en apprendre davantage , troubles de l'érection Troubles de l'érection Les troubles de l’érection sont une incapacité à atteindre ou à maintenir une érection satisfaisante pour accomplir l’acte sexuel. La plupart des troubles de l’érection sont liés à des troubles... en apprendre davantage ) et symptômes mammaires (p. ex., douleur, écoulement mamelonnaire).

La revue des systèmes recherche les symptômes qui peuvent suggérer des causes possibles dont

La recherche des antécédents médicaux doit porter sur les troubles qui peuvent provoquer une gynécomastie et comprendre un historique de tous les médicaments prescrits et en vente libre.

Examen clinique

Un examen complet est effectué, dont une évaluation des signes vitaux, un examen de la peau et de l'aspect général. Le cou est examiné à la recherche d'un goitre. L'abdomen est examiné à la recherche d'une ascite Ascite L'ascite correspond à la présence de liquide dans la cavité péritonéale. La cause la plus fréquente est l'hypertension portale. Les symptômes résultent habituellement d'une distension abdominale... en apprendre davantage , d'une distension veineuse et de masses surrénaliennes suspectes. Le développement des caractères sexuels secondaires (p. ex., pénis, poils pubiens et axillaires) est évalué. Les testicules sont examinés à la recherche de masses ou d'une atrophie.

Les seins sont examinés pendant que les patients sont couchés avec leurs mains derrière leur tête. Les examinateurs mettent leur pouce et l'index ensemble du côté opposé au mamelon jusqu'à ce qu'ils se joignent. Tout écoulement mamelonnaire est noté. Les grosseurs sont évaluées et caractérisées en termes de localisation, de consistance, de fixation aux tissus sous-jacents et de modifications de la peau. L'aisselle est examinée à la recherche d'une atteinte ganglionnaire chez l'homme en présence de boules dans le sein.

Signes d'alarme

Interprétation des signes

En cas de pseudo-gynécomastie, l'examinateur ne ressent aucune résistance entre le pouce et l'index jusqu'à ce qu'il rencontre le mamelon. Contrairement à la gynécomastie, une bande de tissu > 0,5 cm de diamètre entoure le mamelon symétriquement et la consistance est similaire à celle du mamelon. Le cancer du sein est indiqué par une tuméfaction qui a l'une des caractéristiques suivantes:

  • Localisation excentrique unilatérale

  • Consistance ferme ou dure

  • Fixation à la peau ou aux fascias

  • Écoulement mamelonnaire

  • Capiton cutané

  • Rétraction du mamelon

  • Atteinte ganglionnaire axillaire

Une gynécomastie d'apparition récente chez un adulte et qui provoque des douleurs est plus souvent provoquée par une anomalie hormonale (p. ex., tumeur, hypogonadisme) ou des médicaments. D'autres signes d'examen peuvent également être utiles (voir Interprétation de certains signes de gynécomastie Interprétation de certains signes de gynécomastie Interprétation de certains signes de gynécomastie ).

Tableau

Examens complémentaires

Si un cancer mammaire est suspecté, une mammographie doit être effectuée. Si un autre trouble est suspecté, des tests appropriés doivent être effectués (voir tableau Certaines causes de gynécomastie Certaines causes de gynécomastie Certaines causes de gynécomastie ). Des examens complémentaires sont souvent inutiles, en particulier chez les patients chez qui la gynécomastie n'est chronique et détectée qu'à l'examen clinique. L' hypogonadisme Hypogonadisme masculin L'hypogonadisme est défini par un déficit en testostérone avec des symptômes associés et/ou une diminution de la production de spermatozoïdes. Il peut résulter d'une anomalie des testicules... en apprendre davantage étant assez fréquent avec le vieillissement, certains experts recommandent de mesurer la testostérone sérique chez l'homme âgé, en particulier si d'autres signes font évoquer un hypogonadisme. Cependant, chez l'adulte avec l'apparition récente de gynécomastie douloureuse sans médicament ou de cause pathologique évidente, une mesure des taux sériques de LH (luteinizing hormone), FSH (follicle-stimulating hormone), testostérone, œstradiol et de la gonadotrophine chorionique humaine (hCG) sont recommandés. Les patients qui présentent une gynécomastie physiologique ou idiopathique sont évalués à nouveau au bout de 6 mois.

Traitement de la gynécomastie

Dans la plupart des cas, aucun traitement spécifique n'est nécessaire, puisqu'habituellement la gynécomastie régressera spontanément ou disparaîtra après l'arrêt du médicament mis en cause (à l'exception peut-être des stéroïdes anabolisants) ou le trouble sous-jacent est traité. Certains essaient le tamoxifène 10 mg par voie orale 2 fois/jour si la douleur est très gênante chez l'homme ou les adolescents, mais ce traitement est inconstamment efficace. Le tamoxifène peut également éviter la gynécomastie chez l'homme traité par des doses élevées d'anti-androgènes (p. ex., bicalutamide) dans le cancer de la prostate; la radiothérapie mammaire Radiothérapie Les cancers du sein sont le plus souvent des tumeurs épithéliales impliquant les canaux ou les lobules. La plupart des patientes présentent initialement une tuméfaction asymptomatique découverte... en apprendre davantage Radiothérapie est une alternative. La guérison de la gynécomastie est improbable après 12 mois. Ainsi, après 12 mois, si l'aspect esthétique est inacceptable, une exérèse chirurgicale de l'excès de tissu (p. ex., mammaire liposuccion seule ou associée à une chirurgie esthétique) peut être effectuée.

Points clés

  • La gynécomastie doit être distinguée de l'augmentation des tissus graisseux du sein.

  • La gynécomastie est souvent physiologique ou idiopathique.

  • Divers médicaments peuvent provoquer une gynécomastie.

  • Les médecins doivent rechercher tout trouble systémique ou génital cliniquement suspecté.

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE