Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Quinupristine et dalfopristine

Par Hans P. Schlecht, MD, MSc, Department of Medicine, Division of Infectious Diseases & HIV Medicine, Drexel University College of Medicine ; Christopher Bruno, MD, Division of infectious Diseases & HIV Medicine, Drexel University College of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La quinupristine et la dalfopristine sont des antibiotiques lincosamides ( Lincosamides, oxazolidinones et streptogramines), ce sont des dérivés semi-synthétiques de la pristinamycine, une streptogramine de source naturelle. La quinupristine/dalfopristine (Q/D) est administrée en association fixe 30/70; cette association a une activité bactéricide synergique contre les micro-organismes suivants:

  • Streptocoques, staphylocoques, y compris résistants à d'autres classes d'antibiotiques

  • Certains bacilles anaérobies Gram négatifs

  • Clostridium perfringens

  • Peptostreptococcus sp

  • Pathogènes respiratoires atypiques (Mycoplasma pneumoniae, Chlamydophila pneumoniae, Legionella pneumophila)

La Q/D inhibe Enterococcus faecium, y compris les souches résistantes à la vancomycine. E. faecalis est résistant.

La Q/D est administrée par l’intermédiaire d’un cathéter central IV parce que les phlébites sont fréquentes lorsque la Q/D est administrée par une veine périphérique. Jusqu’à 30% des patients développent des myalgies importantes.

Une réduction de la posologie est nécessaire dans l'insuffisance hépatique sévère mais pas dans l'insuffisance rénale.

La Q/D peut inhiber le métabolisme des médicaments métabolisés par le système isoenzymatique 3A4 du cytochrome P-450 (CYP450) de l'isoenzyme 3A4.