Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Complications du diabète sucré

Par

Erika F. Brutsaert

, MD, New York Medical College

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les personnes atteintes de diabète sucré peuvent avoir de nombreuses complications à long terme graves qui touchent de nombreuses parties de l’organisme, en particulier les vaisseaux sanguins, les nerfs, les yeux et les reins.

(Voir aussi Diabète sucré.)

Il existe deux types de diabète sucré :

Dans les deux types, la quantité de sucre (glucose) dans le sang est élevée.

Les personnes atteintes de diabète de type 1 ou 2 sont susceptibles d’avoir des complications dues au taux de glucose élevé. Cependant, le diabète de type 2 pouvant être présent un certain temps avant qu’il soit diagnostiqué, les complications du diabète de type 2 peuvent être plus graves ou plus avancées lorsqu’elles sont découvertes.

Les personnes atteintes de diabète sucré peuvent avoir de nombreuses complications graves à long terme. Certaines de ces complications surviennent quelques mois après l’apparition du diabète, alors que la majeure partie se développe après quelques années. La plupart de ces complications empirent progressivement. Chez les diabétiques, un contrôle rigoureux de la glycémie permet de minimiser le développement ou l’aggravation de ces complications.

Causes

La plupart des complications du diabète surviennent à la suite de problèmes vasculaires. Une glycémie qui reste élevée pendant une période prolongée induit un rétrécissement (sténose) des vaisseaux de petit et grand diamètre. Cette sténose réduit le flux sanguin dans de nombreuses régions de l’organisme, ce qui entraîne des problèmes. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette sténose. Des substances complexes dérivées des sucres sont produites dans les parois des vaisseaux, ce qui provoque leur épaississement et leur rupture. Un mauvais contrôle des glycémies élevées peut entraîner une élévation des lipides dans le sang, entraînant une athérosclérose et une baisse du débit sanguin dans les vaisseaux de diamètre plus élevé.

Types de complications du diabète

Complications vasculaires du diabète

L’athérosclérose entraîne des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. L’athérosclérose est 2 à 4 fois plus fréquente et a tendance à se produire à un plus jeune âge chez les personnes diabétiques que chez les personnes non diabétiques.

Avec le temps, le rétrécissement des vaisseaux sanguins peut léser le cœur, le cerveau, les jambes, les yeux, les reins, les nerfs et la peau, entraînant une angine de poitrine, une insuffisance cardiaque, des accidents vasculaires cérébraux, des crampes dans les jambes pendant la marche (claudication), une baisse de la vision, une insuffisance rénale chronique, des atteintes des nerfs (neuropathie) et des dégradations de la peau.

Problèmes infectieux et diabète

Les personnes diabétiques développent souvent des infections bactériennes et fongiques, surtout de la peau et de la bouche. En cas d’hyperglycémie, les globules blancs ne réagissent pas de façon efficace contre les infections. Toute infection a donc tendance à être plus grave et à prendre plus de temps pour se résoudre chez les personnes diabétiques. Parfois, une infection est le premier signe du diabète.

Il s’agit d’une infection par des levures appelée candidose. Candida est un commensal de la bouche, du tube digestif et du vagin, qui, habituellement, ne produit pas de lésion. Cependant, chez les personnes diabétiques, Candida peut envahir les muqueuses et les zones humides de la peau, provoquant des éruptions cutanées dans ces zones.

Les personnes diabétiques sont aussi particulièrement sujettes aux ulcères et aux infections du pied et des jambes en raison d’une mauvaise circulation vers la peau. Trop souvent, ces plaies guérissent lentement ou ne guérissent pas du tout. Lorsque les plaies ne guérissent pas, elles s’infectent généralement et cela peut entraîner une gangrène (mort des tissus) et une infection osseuse (ostéomyélite). Une amputation du pied ou d’une partie de la jambe peut être nécessaire.

Problèmes oculaires dans le diabète

Les lésions des vaisseaux sanguins des yeux peuvent entraîner une perte de la vue (rétinopathie diabétique). Le traitement par laser peut réparer la rupture des vaisseaux de l’œil et éviter une lésion définitive de la rétine. Parfois, d’autres formes de chirurgie ou des médicaments injectables peuvent être utilisés. Aussi, les diabétiques doivent-ils avoir chaque année une consultation ophtalmologique pour contrôler l’existence d’éventuels signes précoces de lésions.

Lésions hépatiques et diabète

Il est fréquent que les personnes diabétiques présentent également une stéatose hépatique, dans laquelle des dépôts de graisse anormaux s’accumulent dans le foie. La stéatose hépatique peut parfois évoluer vers une maladie hépatique plus grave, notamment une cirrhose. Les médecins diagnostiquent des problèmes hépatiques si le bilan hépatique est anormal et confirment le diagnostic avec une biopsie hépatique. Une perte de poids, un bon contrôle de la glycémie et le traitement des taux élevés de cholestérol peuvent être utiles.

Lésions rénales et diabète

Les reins peuvent mal fonctionner, ce qui entraîne une insuffisance rénale chronique qui peut nécessiter une dialyse ou une transplantation rénale. Les médecins recherchent souvent dans l’urine des personnes diabétiques un taux anormalement élevé de protéine (albumine), qui est un signe précoce d’atteinte rénale. Dès les premiers signes de complications rénales, les personnes sont souvent traitées par des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) ou des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA), des médicaments qui ralentissent la progression de l’atteinte rénale.

Lésions nerveuses et diabète

Les lésions nerveuses peuvent se manifester de multiples façons. Si un seul nerf est atteint, un bras ou une jambe peuvent devenir brusquement faibles. En cas de lésion nerveuse des mains, des jambes et des pieds (polyneuropathie diabétique), une altération de la sensibilité se manifeste, ce qui peut induire l’apparition de picotements ou de douleurs de type brûlures, et d’une faiblesse des bras et des jambes. L’atteinte des nerfs de la peau favorise les blessures répétées, car les personnes ne sont plus en mesure de percevoir les variations de tension ou de température.

Maladies du pied et diabète

Le diabète provoque de nombreux changements dans l’organisme. Au niveau des pieds, les changements suivants sont fréquents et difficiles à traiter :

  • La neuropathie (lésion des nerfs) altère la sensibilité du pied et diminue la sensibilité douloureuse. Les irritations et autres formes de lésions peuvent passer inaperçues. Un traumatisme peut léser la peau sans provoquer aucune sensation douloureuse.

  • Les perturbations de la sensibilité modifient la façon dont les diabétiques portent le poids du corps sur les pieds, le concentrant sur certaines zones, conduisant à la formation de cors. Les cors (avec la peau sèche) majorent le risque de lésion cutanée.

  • L’altération de la circulation au niveau des pieds due au diabète favorise la formation d’ulcères en cas de lésions cutanées, qui guérissent lentement.

Comme le diabète peut altérer la capacité de l’organisme à combattre les infections, une fois formé, un ulcère au pied s’infecte facilement. Du fait de la neuropathie, les personnes peuvent ne pas ressentir la gêne due à l’infection avant qu’elle ne soit devenue grave et difficile à traiter, provoquant une gangrène. Les personnes diabétiques ont un risque 30 fois plus élevé d’amputation d’un pied ou d’une jambe que les personnes non diabétiques.

L’hygiène du pied est fondamentale (voir Soins des pieds). Les pieds doivent être protégés des lésions et la peau doit être maintenue hydratée par une bonne crème hydratante. Il faut porter des chaussures confortables qui ne doivent pas provoquer de zone d’irritation. Elles doivent avoir un rembourrage adéquat pour distribuer correctement la tension lors de la station debout. Il est recommandé de ne pas marcher pieds nus et de consulter un podologue régulièrement pour couper les ongles et procéder au besoin à l’ablation des cors. De plus, la sensibilité et la vascularisation des pieds doivent être régulièrement contrôlées par les médecins.

Tableau
icon

Complications du diabète

Tissu ou organe atteint

Conséquences

Complications

Vaisseaux sanguins

Du matériel graisseux (plaque d’athérosclérose) s’accumule et obstrue les artères de grand diamètre ou de diamètre moyen du cœur, du cerveau, des jambes et du pénis.

Les parois des vaisseaux sont lésées ce qui gêne le transport normal de l’oxygène dans les vaisseaux ou d’autre part les vaisseaux peuvent fuir.

Les troubles circulatoires induisent une mauvaise cicatrisation des plaies et peuvent provoquer des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, une gangrène des pieds et des mains, une dysfonction érectile et des infections.

Yeux

Les petits vaisseaux de la rétine sont lésés, ce qui provoque la formation de nouveaux vaisseaux fragiles qui ont tendance à saigner.

Baisse de la vue et, enfin, cécité.

Reins

Les vaisseaux des reins s’épaississent.

Des protéines sont perdues dans l’urine.

Le sang n’est pas filtré normalement.

Les reins fonctionnent mal, et une insuffisance rénale chronique se développe.

Nerfs

Les nerfs sont lésés, car le glucose n’est pas utilisé normalement et les apports de sang sont insuffisants

Faiblesse soudaine ou progressive des jambes.

Troubles de la sensibilité, engourdissement et douleurs des mains et des pieds.

Les nerfs qui contrôlent les processus internes de l’organisme, tels que la tension artérielle et la digestion, sont lésés.

Des fluctuations de la tension artérielle se produisent (surtout en position debout).

Gêne à la déglutition.

Altération des fonctions digestives avec, parfois, des épisodes de nausées ou de diarrhée.

Développement d’une dysfonction érectile.

Peau

Un mauvais débit de sang au niveau de la peau et une perte de la sensibilité provoquent des lésions répétées.

Ulcères et infections profondes (ulcères diabétiques).

Mauvaise cicatrisation.

Sang

Les fonctions des globules blancs sont perturbées.

Augmentation de la sensibilité aux infections, en particulier des voies urinaires et de la peau.

Tissu conjonctif

Le glucose n’est pas utilisé normalement, ce qui provoque un épaississement ou une rétraction des tissus.

Développement d’un syndrome du canal carpien et d’une contracture de Dupuytren.

Surveillance et prévention des complications du diabète

Au moment du diagnostic, puis au moins une fois par an, on doit surveiller chez les personnes atteintes de diabète de type 2 la présence de complications diabétiques, telles qu’une atteinte rénale, oculaire et nerveuse. Les médecins réalisent des tests de dépistage chez les personnes atteintes de diabète de type 1, 5 ans après le diagnostic. Les tests de dépistage habituels comprennent :

  • Examen des pieds pour tester les sensations et examiner les signes de mauvaise circulation (ulcères, perte de cheveux)

  • Examen oculaire (réalisé par un spécialiste des yeux)

  • Analyses de sang et d’urine de la fonction rénale

  • Analyses de sang pour mesurer les taux de cholestérol

  • Parfois un électrocardiogramme

L’aggravation des complications peut être évitée ou retardée avec un contrôle rigoureux de la glycémie ou un traitement médicamenteux précoce. Les facteurs de risque de problèmes cardiaques, tels que l’hypertension ou l’hypercholestérolémie, sont évalués à chaque consultation médicale et traités avec des médicaments si nécessaire. La maladie gingivale (gingivite) est un autre problème fréquent chez les diabétiques, c’est pourquoi il est important d’aller régulièrement chez le dentiste pour un nettoyage et des soins préventifs.

Le saviez-vous ?

  • Les personnes qui peuvent surveiller rigoureusement leur glycémie peuvent ainsi minimiser ou retarder les complications du diabète.

Prévention de l’hypoglycémie

L’un des défis lorsqu’on tente de contrôler strictement la glycémie est que les faibles taux de glucose dans le sang (hypoglycémie) peuvent se produire avec des médicaments hypoglycémiants fréquemment utilisés (tels que l’ insuline ou les sulfonylurées). Il est important de savoir reconnaître les signes d’une hypoglycémie, car il est urgent de la traiter. Les symptômes peuvent inclure des sensations de faim, une accélération du rythme cardiaque, des tremblements, une transpiration excessive et une incapacité à réfléchir clairement.

Si l’hypoglycémie est très grave, du sucre doit pénétrer rapidement dans l’organisme pour prévenir des dommages permanents et soulager les symptômes. En général, les personnes peuvent manger du sucre. N’importe quelle forme de sucre peut être utilisée, bien que le glucose agisse plus rapidement que le sucre de table (saccharose). De nombreuses personnes diabétiques ont sur elles des comprimés de glucose ou des boîtes de gel de glucose. Les autres possibilités sont de boire un verre de lait (qui contient du lactose, un type de sucre), de l’eau sucrée ou un jus de fruits, ou de manger un gâteau, un fruit ou d’autres sucreries. Dans des situations plus graves, les secouristes peuvent devoir injecter du glucose par voie intraveineuse.

Un autre traitement de l’hypoglycémie utilise le glucagon. Le glucagon peut être injecté en intramusculaire et stimule le foie à sécréter de grandes quantités de glucose en quelques minutes. De petits kits portables contenant une seringue remplie de glucagon sont disponibles pour les diabétiques qui ont souvent des épisodes d’hypoglycémie, pour les situations d’urgence lorsque du sucre ne peut pas être pris par voie orale.

Informations supplémentaires

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
No US brand name
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Administration d’insuline
Vidéo
Administration d’insuline
Le diabète est une maladie qui se développe en raison de taux élevés de glucose, ou sucre...
Modèles 3D
Tout afficher
Mode d’action de l’insuline
Modèle 3D
Mode d’action de l’insuline

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE